Accéder au contenu principal

Moi, je...

Voili, voiloù.. à mon tour de m'y mettre, ça y est j'ai mon blog :o)

J'ai longuement hésité, mais au final, ça peut m'être utile ... Et tant pis si je n'atteins pas des records de visite, ce n'est pas tellement mon but, loin de là :o)

Bon, ben va falloir le travailler ce blog ! C'est pas gagné... mais, j'y CROIS !

Allez, à bientôt !

PS : J'oubliais, je me présente quand même un peu (ca ne s'appelle pas un post "Moi, je ..." par hasard :o)) ! Donc voilà, je m'appelle XXXxXxxXxXxx (parano quand tu nous tiens) mais vous pouvez m'appelez Grumly (ou Montie pour les plus intimes), j'ai 25 ans, je suis une jeune femme pleine de perspectives, de rêves, d'images et de sons dans la tête. Je ne suis pas célibataire (nan, désolée) et je vivote plus souvent à Paname qu'à Lyon. Ca suffira pour cette fois ? ;o)

Posts les plus consultés de ce blog

Toto Feat Cheryl Lynn - Georgy Porgy

Plus jamais la même

Cette année est passée comme un éclair, et pourtant, il s'en est déroulé les choses.
Je l'ai débuté avec quelque chose que je devais résoudre. Des soucis de santé qui m'ont obligé à me recentrer.
Jusqu'à 5 minutes avant de m'endormir sur la table, je pensais que j'allais mourir là, l'impression d'avoir bien vécu, d'avoir eu mes accidents de vie, de ne pas avoir eu le temps de faire la paix avec tous et avec tout.
C'est étrange cette sensation que tout va s'arrêter, alors qu'objectivement il n'en est rien. Tout est dans la tête.
La dernière chose à laquelle j'ai pensé avant de m'évanouir, c'était la personne que je serai en me réveillant. Plus jamais la même.

Je ne le savais pas encore mais cet événement, et puis la convalescence qui a suivi, ont été fondateurs de la personne que j'ai été pour le reste de l'année.
Déjà, l'intuition que le bonheur n'est pas totalement dans le travail, et que je devais toujo…

Vous qui passez sans me voir

J'ai un peu cette tendance à venir rallumer la lumière quelques jours par ici, en fin d'année... et laisser quelques traces de mon contexte temporel. Puis repartir.
En fait, je continue toujours à écrire, les réseaux sociaux sont mon nouveau support, tant ceux-ci répondent à la fugacité et à la concision que je recherche.
Souvent, écrire ici me demande un peu plus de calme, de tempérance, de consistance. Et j'avoue, j'ai du mal à me laisser ce temps.
Je m'éparpille tellement par ailleurs, je ne sais pas encore ce que je pourrai faire de cet endroit.
En tout cas, vous qui passez sans me voir, j'espère que tu vas bien.