Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du septembre, 2007

La folie des plumes

Après plus de 6 mois d'arrêt, où j'ai pu me consacrer à terminer mes devoirs puis passer mes examens en juin, et enfin prendre des vacances, me voilà de retour sur les courts de bad'.
Cette année, les objectifs seront simples :
faire du sport pour reprendre mon poids de formeessayer de mieux maitriser les déplacements sur le terrainfaire quelques compétitions interclubs
et la cerise sur le gâteau serait de monter en D4 au niveau du classement...

Cela dit, je suis toujours obligée de "restreindre" mes activités sportives, car ce qui prime, c'est les études et le boulot, déjà assez prenants et consommateurs d'énergie.

Niveau équipement, je vais peut-être changer de raquette pour en prendre une plus adaptée à la compétition.

Voili, voilou. Sans doute, comme l'an dernier, je ferai part ici de mes tribulations et humeurs au sortir des matches.
Parce que, décidement, j'aime bien le badminton ;)

Montell Jordan

I'm kinda buzzed and its all because
(this is how we do it)


Mai 1995 - je m'apprête à partir en Espagne.
Séjour linguistique organisé par l'école.
A l'époque, j'étais déjà dans mon monde. Pas vraiment d'ami(e)s à l'école, mon seul compagnon, et déjà mon vice (jusqu'à ce jour) : un baladeur cassette audio/radio Aïwa.
Je marche beaucoup à la mémoire auditive. J'associe très souvent un son à des souvenirs particuliers, et qui ressurgissent, si je me concentre un peu, dès que je ré-entends une mélodie, un refrain.
Ainsi, pour mon premier voyage hors de France, inauguré avec l'établissement obligatoire de ma carte d'identité française, et formulaire E111 fourni, je voulais garder en mémoire ce périple.
L'ambiance, les décors.
Les visites culturelles.
La mer, que je voyais pour la première fois de ma vie.
La vie espagnole.

Mon choix : Montell Jordan.
Je ne sais plus pourquoi, mais voilà. C'était lui.
Et pendant tout le séjour, depuis le départ en bu…

Aux armes médiatiques, citoyens

En ces temps de collusion évasive entre médias et people-itique, à qui retouchera à coups de Photoshop l'un et de Final Cut l'autre, l'absence d'une émission comme Arrêt sur images se fait sentir.
Si vous êtes en manque, voilà de quoi vous requinquer.

Vive Internet.

Cinq

L'attente a été longue mais voilà... presque 3 mois après le dernier écrit, les résultats de ce semestre sont tombés ce week-end. J'ai validé 3 modules cette fois-ci, ce qui porte le chiffre de modules validés à 5, depuis le début de la formation il y a 1 an.
Il me reste encore 4 semestres et 13 modules, et j'espère pouvoir alors clôre ce chapitre "Reprise d'études" pour de bon ;)

Ovalie

Vendredi, pas besoin d'allumer la télé ou d'écouter la radio pour suivre les 1eres tribulations des Bleus version casque, protège-oreille et protège-dents...
Je suis à moins d'un km du mythique stade Yves du Manoir, construit pour les jeux olympiques de Paris en 1924, habituel fief du Racing Club de France. C'est là que se jouera le match France-Argentine en direct sur grand écran depuis le Stade de France, ouvrant la session Coupe du monde de Rugby 2007.
Par ailleurs, ma bouate va nous faire bouffer du rugby jusqu'à la fin de l'évènement, via tous les supports possibles et imaginables.
Pour ce qui en est des pronostics, à vrai dire je leur souhaite bonne chance. C'est un peu prétentieux de ma part car je ne connais ni les compétences/qualités/points forts et faibles de l'équipe nationale, ni de celle d'en face. Mais je suis très écoeurée par l'hyper-médiatisation de l'évènement, et si je fais le parallèle avec la Coupe du monde de foot 2002...…