Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du octobre, 2008

Le monde fabuleux du chocolat

WALL-E en chocolat :p


Visite impromptue au Salon du Chocolat ce WE. Rien de mieux pour se requinquer un max et en ressortir avec les papilles ébahies et les narines envahies d'un fumet cacaoté délicieux.

Le Salon du Chocolat, Porte de Versailles, c'est jusqu'au 2 novembre !



www.flickr.com





A thousand kisses, it's never too much

Découvrez Luther Vandross!
I can't fool myself, I don't want nobody else to ever love me
You are my shinin' star, my guiding light, my love fantasy
There's not a minute, hour, day or night that I don't love you
You're at the top of my list 'cause I'm always thinkin' of you

I still remember in the days when I scared to touch you
How I spent my day dreamin' plannin' how to say I love you
You must have known that I had feelings deep enough to swim in
That's when you opened up your heart and you told me to come in

Oh, my love
A thousand kisses from you is never too much
I just don't wanna stop

(paroles)

Je (re)découvre sur le tard Luther Van Dross. Mieux vaut tard que jamais.
Je crois bien qu'aucune autre chanson ne saurait aussi bien dire ce dont j'ai envie en permanence, quand tu es là comme quand je pense à toi.

Et de 11

Trois modules validés sur quatre... me voilà virtuellement titulaire du Master M1 (grâce à ma validation des acquis + 2 modules), et il reste encore 7 modules (dont 4 ce semestre) à valider pour atteindre enfin le niveau Master M2.

Entre les murs, de Laurent Cantet

Synopsis : François est un jeune professeur de français dans un collège difficile. Il n'hésite pas à affronter Esmeralda, Souleymane, Khoumba et les autres dans de stimulantes joutes verbales, comme si la langue elle-même était un véritable enjeu. Mais l'apprentissage de la démocratie peut parfois comporter de vrais risques.(Source : Allociné.com)

Film encore tout frais dans ma mémoire. Ca me rappelle un peu mes propres "années collège", qui se sont déroulées dans des conditions pas si éloignées que celles décrites dans ces images. Si ce n'est la réalité de l'actualité (rafle des sans-papiers), les questions sur l'éducation et la manière de "former" des futurs adultes restent entières et non élucidées à ce jour. A quel moment et comment sévir ? A quel moment et comment faire abstraction de "l'extérieur" ? A quel moment et comment galvaniser ces jeunes qui manquent énormément de confiance, ne demandent qu'à éclater et éblouir de …