Accéder au contenu principal

Revenue

img_4538


Tout est bien qui finit... mais à la réflexion j'aurais préféré que ce soit sans fin.
De ces centaines de kilomètres, je raconterais peut-être des choses mais pas maintenant. Ca viendra ;)
Le retour est assez bizarre, il y a une voire deux semaines encore, je portais mon sac à dos sur une vingtaine de kilomètres, ne pensant qu'à arriver à l'étape du jour, et puis profiter du reste de cette vie-là quelques heures. L'instant présent, en somme.

Là, retour au confort, voiture, logement fixe et déterminé, des rues et des bâtiments que je connais par coeur, une langue que je maitrise trop bien... versus l'itinérance, la nouveauté, la débrouille, l'approximation et la communication par les gestes quand les mots sont défaillants ou ne suffisent plus.

Une belle expérience, j'espère que j'en connais d'autres comme celle-là dans ma vie.

Commentaires

Brettromano a dit…
Aujourd'hui plus que jamais nous sommes prêt à faire le sac de notre vie, en revoyant le concept de nécessité à son plus simple minimalisme. Notre vie est un chemin et plus que jamais nous savons maintenant à quel point les complications ne sont pas insurmontable et à quel point nous avons besoin de notre entourage pour y faire face. Peu importent nos objectifs, le chemin de notre vie ira où il doit aller, à nous de décrypter les flèches qui mènent au but. Quand bien même nous savons comment tout fini, on ne sait jamais le temps qu'il nous faut pour arriver à ce but et plus on se sent proche de cette fin, plus nous ralentissons pour prolonger ce plaisir qui est Vivre.
Grumly a dit…
Et que rajouter à ça ?
Merci.

Posts les plus consultés de ce blog

Vous qui passez sans me voir

J'ai un peu cette tendance à venir rallumer la lumière quelques jours par ici, en fin d'année... et laisser quelques traces de mon contexte temporel. Puis repartir.
En fait, je continue toujours à écrire, les réseaux sociaux sont mon nouveau support, tant ceux-ci répondent à la fugacité et à la concision que je recherche.
Souvent, écrire ici me demande un peu plus de calme, de tempérance, de consistance. Et j'avoue, j'ai du mal à me laisser ce temps.
Je m'éparpille tellement par ailleurs, je ne sais pas encore ce que je pourrai faire de cet endroit.
En tout cas, vous qui passez sans me voir, j'espère que tu vas bien.


George Michael - Older

Et nous vieillissons aussi.

A la recherche de l'indépendance

C'est peut-être l'approche de la quarantaine, les cheveux blancs un peu plus présents, mais tout m'amène à des réflexions sur le futur.
Le bonheur dans le travail, je le cherche encore. J'ai toujours mon objectif en tête, apprendre de mon rôle de consultante ce qu'il y a à savoir pour être un vrai caméléon, efficace mais détachée.
Alors oui, j'ai plus d'opportunités de changer, de côtoyer de nouveaux univers. Ça en est même perturbant parfois, j'en apprends beaucoup sur ma capacité d'(in)adaptation.
Pour le moment, je joue le jeu, mais... c'est décidé, je dois reprendre mon destin en main.
J'avais pensé à me mettre en indépendante mais la vérité, c'est que je voudrai ne plus travailler autant.
A la recherche de la recette miracle, je suis tombée sur des blogs, des livres prônant l'investissement, la création de rentes... ah, si j'étais riche. Est-ce que je serai heureuse ?

Alors je me lance, et quoi de mieux qu'un blog pour …