Accéder au contenu principal

Nogueï

Les siens,
Une soirée organisée dans la salle de la copropriété, avec tous ses amis. Jamais une nuit ne m'aura tant marqué jusqu'alors. Son passage à la vingtaine stigmatisait le temps qui passe, un cinquième de siècle dans la figure. Et pourtant toujours autant d'admiration et d'amour pour lui.
En cadeau, 2 montres de belle facture.

Les miens,
En secret, une journée à Paris. Feignant de passer mon anniversaire avec ma meilleure amie de l'époque, j'allais rejoindre une bande de potes que je ne connaissais pas tant que ça, juste après un échange de millions de bits.
Grand délire à la Foire du Trône et balades parisiennes, de bons souvenirs en pagaille.

Les tiens,
Le temps passe inexorablement. Je te revois encore dans ton landau, comme si c'était hier. Et te voilà à souffler ta 20ème bougie. Que veux-tu...

Les leurs,
Neveu et nièce, leurs tours viendront. Je ne suis pas pressée, mais je sens bien que ça va venir vite. C'est comme ça.

Note : "Nogueï" veut dire "20" en peulh.


free music

Commentaires

Anonyme a dit…
Oo pourquoi je comprend jamais rien à ce que tu dis oO

Posts les plus consultés de ce blog

Vous qui passez sans me voir

J'ai un peu cette tendance à venir rallumer la lumière quelques jours par ici, en fin d'année... et laisser quelques traces de mon contexte temporel. Puis repartir.
En fait, je continue toujours à écrire, les réseaux sociaux sont mon nouveau support, tant ceux-ci répondent à la fugacité et à la concision que je recherche.
Souvent, écrire ici me demande un peu plus de calme, de tempérance, de consistance. Et j'avoue, j'ai du mal à me laisser ce temps.
Je m'éparpille tellement par ailleurs, je ne sais pas encore ce que je pourrai faire de cet endroit.
En tout cas, vous qui passez sans me voir, j'espère que tu vas bien.


George Michael - Older

Et nous vieillissons aussi.

A la recherche de l'indépendance

C'est peut-être l'approche de la quarantaine, les cheveux blancs un peu plus présents, mais tout m'amène à des réflexions sur le futur.
Le bonheur dans le travail, je le cherche encore. J'ai toujours mon objectif en tête, apprendre de mon rôle de consultante ce qu'il y a à savoir pour être un vrai caméléon, efficace mais détachée.
Alors oui, j'ai plus d'opportunités de changer, de côtoyer de nouveaux univers. Ça en est même perturbant parfois, j'en apprends beaucoup sur ma capacité d'(in)adaptation.
Pour le moment, je joue le jeu, mais... c'est décidé, je dois reprendre mon destin en main.
J'avais pensé à me mettre en indépendante mais la vérité, c'est que je voudrai ne plus travailler autant.
A la recherche de la recette miracle, je suis tombée sur des blogs, des livres prônant l'investissement, la création de rentes... ah, si j'étais riche. Est-ce que je serai heureuse ?

Alors je me lance, et quoi de mieux qu'un blog pour …