Accéder au contenu principal

Sous le sapin, du rêve


Beau cadeau que le triple CD Motown 50. Un petit illustré des meilleures années authentiques de la maison d'édition Motown Records. Les artistes qu'on ne présente plus (Marvin, Stevie, Mickaël/Tito/Jermaine/Marlon/Jackie (puis Randy), Lionel, Smockey, Diana, Mary, Tammy, ...) mais aussi les méconnus Funk Brothers, la bande de joyeux zicos qui officiait derrière plusieurs tubes de ces années-là
De quoi me donner la pêche, en tous temps, toutes occasions :)

Et alors, que lis-je ?


Le label Motown est devenu synonyme de qualité et symbolise la musique noire contemporaine depuis sa création à Detroit par Berry Gordy en janvier 1959. Plus populaire que Stax, plus flamboyant qu’Atlantic, Motown a su bâtir une légende qui perdure un demi-siècle plus tard. Un exploit à célébrer, et c’est ce que compte faire la Motown avec une série d’événements, de concerts, de disques anniversaires et d’autres surprises en rapport avec le catalogue prestigieux dont les artistes ne sont autres que Marvin Gaye, Diana Ross, les Supremes, Stevie Wonder, les Four Tops, les Temptations, les Pointer Sisters, les Jackson 5, les Commodores… La liste est longue, prestigieuse, soul et funky. Le blog Motown sera le compte à rebours de l’explosion annoncée « Motown 50 », avec deux posts par semaine, l’un concernant l’histoire du label avec un zoom sur un événement marquant, comme par exemple la cérémonie « Motown 25 » durant laquelle Michael Jackson dansa le moonwalk, l’autre sur un artiste du label avec sa bio, ses disques principaux et des extraits d’interviews.
Voir le blog dédié par Universal propulsé, entre autres, par LE Olivier Cachin (Rapline, etc...)

Quelques titres :












et le reste sur Deezer !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Vous qui passez sans me voir

J'ai un peu cette tendance à venir rallumer la lumière quelques jours par ici, en fin d'année... et laisser quelques traces de mon contexte temporel. Puis repartir.
En fait, je continue toujours à écrire, les réseaux sociaux sont mon nouveau support, tant ceux-ci répondent à la fugacité et à la concision que je recherche.
Souvent, écrire ici me demande un peu plus de calme, de tempérance, de consistance. Et j'avoue, j'ai du mal à me laisser ce temps.
Je m'éparpille tellement par ailleurs, je ne sais pas encore ce que je pourrai faire de cet endroit.
En tout cas, vous qui passez sans me voir, j'espère que tu vas bien.


George Michael - Older

Et nous vieillissons aussi.

A la recherche de l'indépendance

C'est peut-être l'approche de la quarantaine, les cheveux blancs un peu plus présents, mais tout m'amène à des réflexions sur le futur.
Le bonheur dans le travail, je le cherche encore. J'ai toujours mon objectif en tête, apprendre de mon rôle de consultante ce qu'il y a à savoir pour être un vrai caméléon, efficace mais détachée.
Alors oui, j'ai plus d'opportunités de changer, de côtoyer de nouveaux univers. Ça en est même perturbant parfois, j'en apprends beaucoup sur ma capacité d'(in)adaptation.
Pour le moment, je joue le jeu, mais... c'est décidé, je dois reprendre mon destin en main.
J'avais pensé à me mettre en indépendante mais la vérité, c'est que je voudrai ne plus travailler autant.
A la recherche de la recette miracle, je suis tombée sur des blogs, des livres prônant l'investissement, la création de rentes... ah, si j'étais riche. Est-ce que je serai heureuse ?

Alors je me lance, et quoi de mieux qu'un blog pour …