Accéder au contenu principal

La folie des années 80

Zappez vite sur la 3! Un docu sur un succédané des années 80!
Bon matage :)

Résumé
Exit les rêveries candides et les fleurs dans les cheveux. «Les eighties» sonnent l'ère du «strass», du fric et de la frime ! Tandis que les hippies cèdent la place aux yuppies, la réussite se mesure à l'épaisseur du compte bancaire. Le «golden boy», à l'image d'un Bernard Tapie, fait figure de modèle. Dans une société de consommation où l'esbrouffe prévaut, le culte de l'apparence fait fureur. Créateurs en vogue, Sonia Rykiel et Thierry Mugler enterrent les tenues sages. Coiffées d'un bandana, les fashion victims envahissent les salles de gym. Les années «gym tonic» sont lancées ! L'ère du «zapping» s'installe tandis que le PAF s'émancipe : privatisations, nouvelles chaînes dont l'irrévérencieuse Canal +... Les productions hollywoodiennes, mais aussi les jeux venus d'outre-Atlantique - «La roue de la fortune», «Le juste prix»... - passionnent les télévores. Le walkman fait son apparition, en même temps que les émissions consacrées aux vidéo-clips et les radios libres... Entre deux images d'archives, de nombreux intervenants témoignent de cette «folie des années 80». Parmi eux : Philippe Starck, Christine Ockrent, Harlem Désir, Max Guazzini, Thierry Ardisson, Gilbert Montagné, Chantal Thomass..

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Vous qui passez sans me voir

J'ai un peu cette tendance à venir rallumer la lumière quelques jours par ici, en fin d'année... et laisser quelques traces de mon contexte temporel. Puis repartir.
En fait, je continue toujours à écrire, les réseaux sociaux sont mon nouveau support, tant ceux-ci répondent à la fugacité et à la concision que je recherche.
Souvent, écrire ici me demande un peu plus de calme, de tempérance, de consistance. Et j'avoue, j'ai du mal à me laisser ce temps.
Je m'éparpille tellement par ailleurs, je ne sais pas encore ce que je pourrai faire de cet endroit.
En tout cas, vous qui passez sans me voir, j'espère que tu vas bien.


George Michael - Older

Et nous vieillissons aussi.

A la recherche de l'indépendance

C'est peut-être l'approche de la quarantaine, les cheveux blancs un peu plus présents, mais tout m'amène à des réflexions sur le futur.
Le bonheur dans le travail, je le cherche encore. J'ai toujours mon objectif en tête, apprendre de mon rôle de consultante ce qu'il y a à savoir pour être un vrai caméléon, efficace mais détachée.
Alors oui, j'ai plus d'opportunités de changer, de côtoyer de nouveaux univers. Ça en est même perturbant parfois, j'en apprends beaucoup sur ma capacité d'(in)adaptation.
Pour le moment, je joue le jeu, mais... c'est décidé, je dois reprendre mon destin en main.
J'avais pensé à me mettre en indépendante mais la vérité, c'est que je voudrai ne plus travailler autant.
A la recherche de la recette miracle, je suis tombée sur des blogs, des livres prônant l'investissement, la création de rentes... ah, si j'étais riche. Est-ce que je serai heureuse ?

Alors je me lance, et quoi de mieux qu'un blog pour …