mercredi 26 avril 2006

Et l'eau coula à flots...

France Télécom a annoncé, il y a quelques temps, le lancement d'une expérimentation qui consiste à amener la fibre optique jusque chez l'abonné. Effectivement, ce support réseau permet de décupler les simples performances réalisées par l'ADSL. Comme je vous en parlais dans un article sur la Voix sur IP, la fibre optique est une technologie très présente dans le monde des entreprises pour leurs réseaux télécoms, du fait de ses capacités exceptionnelles et de confiance.
Je pensais personnellement que ce serait peut-être trop, trop de moyens mis en oeuvre pour une invraisemblable utilisation de toute la bande passante mise à disposition. Je regrettais un peu l'abandon de l'expérimentation menée depuis quelques années par France Télécom sur le vDSL et vDSL 2 (un "A"DSL puissance maximale : 2 à 100 Mbit/s !).

C'est sans compter sur la concurrence réelle que va représenter le Courant Porteur en Ligne (ou CPL). Et oui, car l'infrastructure à l'échelle au moins française existe (le réseau EDF), la transformation des équipements en place est minime, et chaque bâtiment constitue alors, dès lors qu'il est "électrifié", un point d'accès à Internet (accessible via un modem dédié). De plus, les offres basées sur cette technologie commencent à être révélées au public et obtiennent un certain écho.

Qui gagnera la guerre du tuyau ? Car l'enjeu est vraiment là : celui qui aura le tuyau et le robinet aura la main sur celui qui a "soif", de débits... Ou alors, seul un effet de réduction générale des flux, de la taille de contenus pourrait nous sortir de cette vision et changer complètement les règles du jeu et la donne.

L'avenir nous le dira.

Auteur : S. DIALLO, le 26 avril 2006. © Tous droits réservés.