Accéder au contenu principal

Home sweet home :o)

Ca y est ... le jour J arrive à grands pas, nous déménageons ce samedi. Coupure du Net à prévoir, retour dans 1 ou 2 semaines maximum.

Pinaise, ça me fout un sacré coup au moral quand même de quitter mon F1. Mon premier appart' de célibattante. Mon premier "chez-moi", loin, très loin de mes parents (500 km), dans une copropriété privée. Je ne compte pas les 7 mois passées auparavant en foyer de travailleurs, et les 2 semaines passées chez mon cousin à Massy...

C'est ici que j'ai connu et eu mes premières factures, mes premiers meubles, mon premier numéro de téléphone fixe PRIVE et PERSONNEL :o) Mes premières invitations à mangeailler, à boire, à discuter... Mes premières journées glandouille devant la téloche, sans me prendre la tête avec la vaisselle/ménage/lessive à faire... Mes déboires avec la cuisine : je me suis bien améliorée depuis... Tellement de choses, de souvenirs, de moments forts vécus ici-même, dans ce petit appartement de 27m2 !

Ouais ça me fout un coup. Mais bon, c'est la vie, on tourne la page, on en écrit une nouvelle, ici, là-bas ailleurs, seule, à 2, à plusieurs... Qui sait ?

Allez, haut les coeurs :o) Je ne résiste pas à vous laisser cette belle chanson de Zazie, et sur ce, je vous donne rendez-vous prochainement ! Bon Week-end !

Homme Sweet Homme
Zazie (1995)

j' ai remis en état
ton portrait sur le mur
à l'entrée, y a que toi
que je peux voir en peinture
je te ferai du plat
je suis bonne cuisinière
je ne ferai plus que ça
de ton corps, si nécessaire,
à mon cœur

mon homme sweet homme
il faudrait faire
l'amour et la poussière
pour que tu plonges
mon homme sweet homme
laisse-moi faire
l'amour et la poussière
passer l'éponge

sur tes envies de toucher
le cœur anonyme
des poupées trop gonflées
par la fronde et la frime
oublions-là nos ex
les moutons sous le lit
laissent un goût de latex
qui nous passe comme l'envie
qu'il nous laisse
pour ça

mon homme sweet homme
il faudrait faire
l'amour et la poussière
le ménage en grand
mon homme sweet homme
l'endroit l'envers
je suis bonne à tout faire
sage comme un mouton blanc

mon homme sweet homme
on devrait faire
l'amour et la poussière

mon homme sweet homme
dans cette affaire
je suis bonne à tout faire

j'ai trouvé tout à l'heure
près du téléphone
le nom d'une personne
ça doit être une erreur
ce billet doux, vient-il
du fond de ta poche ?
mais qui est au bout du fil ?
une fille
je raccroche

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Vous qui passez sans me voir

J'ai un peu cette tendance à venir rallumer la lumière quelques jours par ici, en fin d'année... et laisser quelques traces de mon contexte temporel. Puis repartir.
En fait, je continue toujours à écrire, les réseaux sociaux sont mon nouveau support, tant ceux-ci répondent à la fugacité et à la concision que je recherche.
Souvent, écrire ici me demande un peu plus de calme, de tempérance, de consistance. Et j'avoue, j'ai du mal à me laisser ce temps.
Je m'éparpille tellement par ailleurs, je ne sais pas encore ce que je pourrai faire de cet endroit.
En tout cas, vous qui passez sans me voir, j'espère que tu vas bien.


George Michael - Older

Et nous vieillissons aussi.

A la recherche de l'indépendance

C'est peut-être l'approche de la quarantaine, les cheveux blancs un peu plus présents, mais tout m'amène à des réflexions sur le futur.
Le bonheur dans le travail, je le cherche encore. J'ai toujours mon objectif en tête, apprendre de mon rôle de consultante ce qu'il y a à savoir pour être un vrai caméléon, efficace mais détachée.
Alors oui, j'ai plus d'opportunités de changer, de côtoyer de nouveaux univers. Ça en est même perturbant parfois, j'en apprends beaucoup sur ma capacité d'(in)adaptation.
Pour le moment, je joue le jeu, mais... c'est décidé, je dois reprendre mon destin en main.
J'avais pensé à me mettre en indépendante mais la vérité, c'est que je voudrai ne plus travailler autant.
A la recherche de la recette miracle, je suis tombée sur des blogs, des livres prônant l'investissement, la création de rentes... ah, si j'étais riche. Est-ce que je serai heureuse ?

Alors je me lance, et quoi de mieux qu'un blog pour …