Accéder au contenu principal

Etape

Décidement, mes passages par ici sont plus qu'épisodiques. Il faut remercier Twitter, la vie, le boulot, les loisirs de tant d'absence.
Twitter, je me suis prise au jeu, tant et si bien que je me demandais comment je faisais avant. Très utile pour ma veille pro, et aussi pour les petits échanges perso au demeurant sympatiques.
La vie, celle à 2, qui vaut tellement la peine que je bosse pour gagner de quoi nous retrouver dans des ailleurs ravissants et revigorants.
Le boulot, de moins en moins passionnant, et pourtant j'ai appris. A ne plus fermer ma gueule quand ça part en couilles dès le départ, à bien réfléchir au type de chef qu'il me faut (et surtout qu'il ne me faut plus), à être chef à mon tour avec les travers des premières fois. J'ai aussi appris à construire un produit, même s'il ne sortira jamais et que j'ai un peu l'impression d'avoir passé plus d'un an à cravacher, à rentrer tard, à subir les misères et les engueulades, pour rien.
Les loisirs sont un plaisir sublime et que je redécouvre. Pour me remercier de mon "succès" étudiant, je suis devenue l'heureuse propriétaire d'une console de jeux. Désormais, mes voisins peuvent s'extasier devant ma puissance vocale inégalée, ma dextérité sur les pistes des meilleurs circuits du monde, mon incroyable tactique pour devenir, dans un monde virtuel PDG en 2 semaines tout en étant tristement dénuée de vie sociale...

Mais ça ne me suffit pas.
Alors, la boulimie revient. Je veux "faire". Bousiller mon cerveau à coup de problèmes difficiles à résoudre. Envie de transmettre mes connaissances.
Alors pour l'un, je tâte le terrain pour créer une activité de consulting et de gestion de projet. Avec en gestation un projet web pour une ONG.
Et pour l'autre, envie d'essayer l'aventure "enseignant vacataire", pour voir.

A un mois de cette nouvelle échéance des 31, c'est l'avalanche de questions. Pas de vue claire dans mon avenir immédiat, ni dans les 5/10 ans qui viendront. Un peu flippant et excitant à la fois.
Se renouveller ou continuer, il va falloir choisir.

Commentaires

yXeLLe a dit…
pitite correction de Mlle Bescherelle : "à être (top-)chefFE"

Posts les plus consultés de ce blog

Vous qui passez sans me voir

J'ai un peu cette tendance à venir rallumer la lumière quelques jours par ici, en fin d'année... et laisser quelques traces de mon contexte temporel. Puis repartir.
En fait, je continue toujours à écrire, les réseaux sociaux sont mon nouveau support, tant ceux-ci répondent à la fugacité et à la concision que je recherche.
Souvent, écrire ici me demande un peu plus de calme, de tempérance, de consistance. Et j'avoue, j'ai du mal à me laisser ce temps.
Je m'éparpille tellement par ailleurs, je ne sais pas encore ce que je pourrai faire de cet endroit.
En tout cas, vous qui passez sans me voir, j'espère que tu vas bien.


George Michael - Older

Et nous vieillissons aussi.

A la recherche de l'indépendance

C'est peut-être l'approche de la quarantaine, les cheveux blancs un peu plus présents, mais tout m'amène à des réflexions sur le futur.
Le bonheur dans le travail, je le cherche encore. J'ai toujours mon objectif en tête, apprendre de mon rôle de consultante ce qu'il y a à savoir pour être un vrai caméléon, efficace mais détachée.
Alors oui, j'ai plus d'opportunités de changer, de côtoyer de nouveaux univers. Ça en est même perturbant parfois, j'en apprends beaucoup sur ma capacité d'(in)adaptation.
Pour le moment, je joue le jeu, mais... c'est décidé, je dois reprendre mon destin en main.
J'avais pensé à me mettre en indépendante mais la vérité, c'est que je voudrai ne plus travailler autant.
A la recherche de la recette miracle, je suis tombée sur des blogs, des livres prônant l'investissement, la création de rentes... ah, si j'étais riche. Est-ce que je serai heureuse ?

Alors je me lance, et quoi de mieux qu'un blog pour …