Accéder au contenu principal

J-21 : les préparatifs

les bagages, à la pesée

Ça fait maintenant plus de 6 mois que c'est en projet, qu'on en parle, qu'on projette, qu'on imagine.
Tandis que lui en est à sa 3ème réalisation, pour elle et moi ce sera la 1ère fois qu'on partira pour une si longue randonnée.
L'occasion de nous découvrir dans un autre contexte et d'autres lieux, être ensemble 24h/24 pendant tout un mois. Pour elle et lui, la certitude de rencontrer et d'échanger avec d'autres personnes ... moi, je verrai si ma timidité fera son office, ou pas.

Le sac est prêt, la contrainte des 10 kilos maximum a priori respectée, le billet de train aller (en couchette, autre première) acheté, reste encore quelques menues babioles à acquérir, le congé à déposer, les exercices de kiné à mémoriser, l'appareil photo à apprêter.

La préparation a été aussi physique. Les parcours que nous ferons chaque jour étant en moyenne de 20 kilomètres, on a eu l'occasion de voir si on tenait la route à plusieurs occasions, sans sac à dos. En espérant que ça ira une fois sur place !

Je suis à la fois excitée et un peu apeurée par l'expérience. Gageons que je rirai de cette crainte infondée en revenant :)

Commentaires

Calamity a dit…
N'oubliez pas l'élastopaste !
Brettromano a dit…
Moi je rie haut et fort.
Il me faudrait des témoins pour attester que cette personne est bien timide. A chaque arrêts tu étais capable de nous dire la nationalité et profession de la moitié des gens qu'on croisait alors que moi même pas si timide et expérimenté dans ce chemin je n'avais pas encore osé adressé la parole à un étranger.
Cela me fait moins rire mais je souris tout de même en repensant à ce premier jour si dur que tu as surpassé et le reste du chemin pour lequel tu n'as presque pas eu de difficulté au final.
Je suis sûr que tu ris toi aussi de tes craintes aujourd'hui, car la récompense pour tes souffrances n'a pas de prix à mes yeux.

Posts les plus consultés de ce blog

Vous qui passez sans me voir

J'ai un peu cette tendance à venir rallumer la lumière quelques jours par ici, en fin d'année... et laisser quelques traces de mon contexte temporel. Puis repartir.
En fait, je continue toujours à écrire, les réseaux sociaux sont mon nouveau support, tant ceux-ci répondent à la fugacité et à la concision que je recherche.
Souvent, écrire ici me demande un peu plus de calme, de tempérance, de consistance. Et j'avoue, j'ai du mal à me laisser ce temps.
Je m'éparpille tellement par ailleurs, je ne sais pas encore ce que je pourrai faire de cet endroit.
En tout cas, vous qui passez sans me voir, j'espère que tu vas bien.


George Michael - Older

Et nous vieillissons aussi.

A la recherche de l'indépendance

C'est peut-être l'approche de la quarantaine, les cheveux blancs un peu plus présents, mais tout m'amène à des réflexions sur le futur.
Le bonheur dans le travail, je le cherche encore. J'ai toujours mon objectif en tête, apprendre de mon rôle de consultante ce qu'il y a à savoir pour être un vrai caméléon, efficace mais détachée.
Alors oui, j'ai plus d'opportunités de changer, de côtoyer de nouveaux univers. Ça en est même perturbant parfois, j'en apprends beaucoup sur ma capacité d'(in)adaptation.
Pour le moment, je joue le jeu, mais... c'est décidé, je dois reprendre mon destin en main.
J'avais pensé à me mettre en indépendante mais la vérité, c'est que je voudrai ne plus travailler autant.
A la recherche de la recette miracle, je suis tombée sur des blogs, des livres prônant l'investissement, la création de rentes... ah, si j'étais riche. Est-ce que je serai heureuse ?

Alors je me lance, et quoi de mieux qu'un blog pour …